Allier reprise d'étude et découverte du numérique, entretien avec le Campus Numérique sur la formation Passe Numérique

Le Campus Numérique in the Alps lance ce printemps la 3e promo de sa formation Passe Numérique à destination des élèves éloignés de l’emploi et/ou en décrochage scolaire.
Comment le Campus Numérique allie-t-il remise en selle de jeunes et découverte du numérique ? Pour en savoir plus, rencontre avec Thomas Gimet et Audrey Graffagnino, respectivement directeur et coordinatrice des formations.

En deux mots, quel est l’objet de la formation Passe Numérique ?

Le Passe numérique est un cursus à destination de jeunes de 18 à 25 ans, qui ont lâché leur parcours scolaire avant le BAC et qui souhaitent reprendre des études ou rapidement revenir vers l’emploi. Ce cursus de 6 mois propose une remise à niveau et les premiers pas dans l’informatique pour une douzaine de stagiaires qui sont ainsi accompagnés dans la définition d’un premier projet professionnel dans le secteur du numérique. Ils pourront ensuite, s’ils le souhaitent, poursuivre leur formation dans le numérique avec, notamment, le Campus Numérique (formation débouchant sur un titre RNCP III de technicien développeur), ou s’orienter vers d’autres formations pour continuer à avancer dans leur projet professionnel.

Quelle est votre approche pédagogique ?

Notre approche est basée sur la pédagogie inversée ou experientielle, qui organise l’apprentissage par projet uniquement. Les formateurs sont en soutien des groupes projet, il n’y a donc pas de cours magistral. C’est une méthode dynamique reconnue par les entreprises du numérique et très appréciée par les personnes en décrochage et quelquefois en phobie scolaire.

La formation articule deux types de contenus : un volet de 370 heures consacrées à la remise à niveau, au numérique et à l’accompagnement socioprofessionnel, et un volet de 210 heures à réaliser sous forme de stages en entreprise. Ce programme doit permettre aux stagiaires d’acquérir les codes sociaux et culturels nécessaires à leur insertion sociale et professionnelle, à développer leur autonomie dans l’apprentissage et à encourager leur esprit d’initiative.

Quels sont les contenus de la remise à niveau et de l’initiation au numérique ?

La remise à niveau concerne notamment le français, l’expression orale, la culture du monde de l’entreprise, ou encore l’anglais technique. Les jeunes travaillent par exemple sur leur CV, sur des revues de presse thématiques, ils créent leur profil sur Linkedin en anglais... L’initiation au numérique se fait, elle, avec la pratique de Wordpress : un logiciel (ou CMS) de site Internet, du HTML, ou avec PhotoShop pour une initiation au traitement d’images. C‘est le tout début du métier codeur, mais pour les stagiaires, c’est un moyen de vérifier leur intérêt et leur appétence pour ce domaine de compétence.

Comment travaillez-vous avec vos différents partenaires ?

Du côté de la prescription en amont de la formation, celle-ci se fait essentiellement avec les Missions locales et la Garantie Jeune, avec l’École de la Deuxième chance et Pole Emploi. Nous travaillons en relation étroite avec elles, nous nous déplaçons pour les rencontrer et rencontrer les candidats. Il faut en effet savoir que durant la formation, les stagiaires restent rattachés à leur structure d’origine pour bénéficier d’une éventuelle indemnisation et d’une couverture sociale. Du côté des entreprises, nous travaillons avec des réseaux d’entreprises qui sont engagées dans des démarches sociétales, avec des associations d’insertion ou des entreprises coopératives. Cela permet aux jeunes de réaliser des stages en entreprises.

Que deviennent les stagiaires à l’issue du Passe Numérique ?

A l’issue du cursus, les stagiaires obtiennent un diplôme d’établissement du CNAM, qui est partenaire et fondateur la formation. Mais la motivation pour la reprise d’étude est le principal critère de sélection, et pour nous, si un jeune reprend le chemin de la formation, c’est gagné ! Ainsi certains intègrent la formation Campus Numérique pour devenir technicien développeur web, d’autres s’orientent vers d’autres formations partenaires. Et certains trouvent un emploi ou un service civique;
 

La prochaine session démarre en mai, comment va se dérouler la sélection ?

Nous lançons une campagne de recrutement en mars et avril pour notre prochaine session de mai. D’ailleurs, nous organisons une réunion d’information collective réservée aux prescripteurs dans le cadre de la semaine du numérique de Pole Emploi. D’autres suivront. Nous rappelons que les filles sont les bienvenues, elles représentent un tiers des effectifs, mais on peut faire encore mieux !
 

Contact :
audrey.graffagnino@le-campus-numerique.fr
04 76 28 25 09
www.le-campus-numerique.fr