Terre d'emploi Grenoble : l'emploi par le sport et l'éducation

Terre d'emploi Grenoble : l'emploi par le sport et l'éducation est une action formation recrutement à destination de candidats jeunes peu qualifiés habitants de quartiers prioritaires. En s'appuyant sur les valeurs du sport, l’objectif est l’insertion socio-professionnelle des personnes et répondre au besoin des employeurs du territoire.

 

 

Ce projet initié par l’OPCO AKTO conjointement financé par Pôle Emploi, est porté sur la scène nationale par Sarah SOILIHI, championne du monde de Kick-Boxing. Il a pour but la réinsertion des jeunes les plus éloignés de l’emploi issus des quartiers de la politique de la ville ou des zones rurales à travers les valeurs du sport. OPUS FORMATION, partenaire de FFP au niveau National, est chargé de dupliquer à Grenoble l’action qu’ils mènent déjà sur d’autres départements tels que Valence et St Etienne.
 

Les valeurs du sport
Chaque promotion de jeunes possède son Parrain, sportif de haut niveau, connu, reconnu ! A Grenoble c'est Sonny Anderson.
Le sport est utilisé comme vecteur d'insertion sociale, permettant d'inculquer  le respect de l'autre, l'esprit d'équipe, le dépassement de soi... Mais aussi, sont inclus chaque jour des modules de formation métier  et de posture professionnelle qui leur donne l'opportunité d'accéder à l'emploi durable. Un grand moment de rassemblement dans le Stade de France est prévu en septembre 2020 en présence de centaines de jeunes et de leur parrain.
 

Un CDI à la clé
L’action menée en 2019 sur le territoire grenoblois a permis à 8 candidats de se former au métier d’agent polyvalent de la restauration rapide et 5 d’entre eux ont signés un CDI avec l’enseigne KFC. Une deuxième session de formation a lieu en mars 2020. 12 places sont disponibles en dispositif POEC, les stagiaires sont rémunérés dans le cadre de la formation professionnelle (RFPE Pôle emploi).

Pour la réussite de ce projet commun, tous les acteurs de l’emploi locaux se sont mobilisés ! La Métropole de Grenoble par le biais des Maisons de l’emploi  s’est impliquée dans le sourcing des candidats jusqu'à l'issue de l'action et les sorties des stagiaires en CDI.
 

En images avec France3 Auvergne Rhône-Alpes

 

 

Et