Address
304 North Cardinal St.
Dorchester Center, MA 02124

Work Hours
Monday to Friday: 7AM - 7PM
Weekend: 10AM - 5PM

Augmentation AAH 1000 euros

Augmentation AAH 1000 euros en 2023 : est-ce que c’est possible ?

5/5 - (6 votes)

En France, l’AAH (allocation aux adultes handicapés) est une aide sociale mise en place pour assurer un minimum de revenu aux personnes atteintes d’un handicap. Son montant est sujet à une réévaluation chaque année. Ceci en passant par des analyses bien précises. Le gouvernement français a promis l’augmentation de l’AAH jusqu’à 1000 euros en fin d’année 2022. Pour savoir ce qu’il en est réellement en 2023, lisez cet article ?

Augmentation AAH 1000 euros : est-ce une réalité ?

Pour l’année 2023, une estimation est faite de la valeur de l’AAH en se basant sur le rapport de la Commission des Comptes de la Sécurité Sociale. Il en ressort que l’allocation aux adultes handicapés ne connaîtra pas de baisse pour cette année, mais plutôt une inflation. Celle-ci serait de 5,7 %, soit un ajout de 16,26 euros aux 956,65 euros déjà octroyé. L’aide serait donc de 972,91 euros et à ce montant, il est évident que l’augmentation AAH 1000 euros demeure une réalité.

Mais à priori, il faut noter que cette somme (972,91 euros) ne sera perceptible par les concernés qu’à partir du mois de mai (le 5 mai pour être plus précis.). Pour rappel, ce montant estimé prend en considération un bon nombre d’éléments y compris les événements étant à la base des inflations antérieures.

Qu’est-ce qui peut expliquer la maximisation de l’AAH à 1000 euros ?

L’une des raisons qui explique l’augmentation de l’AAH à 1000 euros en France est la volonté qu’à l’état de porter un peu plus d’attention aux besoins et aux difficultés financières de ceux ou celles qui sont en situation de handicap. L’AAH étant une garantie de revenu minimum à ces personnes, plusieurs associations et individus jugeaient son niveau insuffisant. Ils réclamaient donc sa revalorisation de façon significative.

Lire aussi :  Apporteur d’affaires : mission, rémunération et contrat

En réponse à ces demandes, le gouvernement prit la décision de revaloriser l’AAH. C’est ainsi qu’elle fut de façon mensuelle portée à 900 euros depuis avril 2021. Ensuite, de façon prévisionnelle, il a été dit qu’elle sera augmentée jusqu’à 1000 euros en 2022. Il s’agit donc d’une mesure qui s’inscrit dans une démarche plus large ayant pour objectif l’amélioration de la prise en charge et de l’accompagnement des handicapés. Ceci en leur assurant une meilleure sécurité financière tout en leur permettant de participer à part entière à la vie sociale et économique.

Mais il faut également noter qu’il s’agit d’une mesure prise par le gouvernement pour faire face à une inflation sans précédent.

Augmentation AAH 1000 euros : quelles conditions pour y accéder ?

Les conditions de base pour accéder à L’AAH sont les suivantes :

  • Avoir atteint 20 ans d’âge en moyenne, ou 16 ans au moins pour un jeune qui n’est plus à la charge de ses parents.
  • Être habitant permanent de la France ou posséder un titre de séjour.
  • Être atteinte d’un taux d’incapacité permanente supérieur ou égal à 80 %.
  • En tant que demandeur souffrant d’un handicap compris entre 50 et 79 %, l’AAH est accessible jusqu’à l’âge légal de départ à la retraite.
  • Être allocataire de la CAF ou détenteur d’un compte CAF.

Il faut noter qu’avec un handicap compris entre 50 et 79 %, l’accès à l’AAH est conditionné. Ceci par une reconnaissance de la CDAPH de l’incapacité de l’individu à trouver un emploi en raison de son handicap. Ainsi, il doit tout au moins sur une durée de minimale de 12 mois avoir de sérieuses difficultés d’accès à l’emploi. Des difficultés qui ne peuvent être résolues par des mesures d’aménagement de poste de travail. Sur ce, la personne en situation de handicap et n’ayant aucune ressource peut accéder au même AAH que les autres. Ce qui revient à 972,91 euros par mois.

Lire aussi :  Agenda scolaire : bien choisir et bien utiliser

Pour finir, il faut garder à l’esprit que le montant de l’AAH peut différer d’une personne à une autre. Tout dépend des ressources perçues par le demandeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *