Address
304 North Cardinal St.
Dorchester Center, MA 02124

Work Hours
Monday to Friday: 7AM - 7PM
Weekend: 10AM - 5PM

pas de chomage pas de rsa que faire

Que faire quand on a pas le droit au chômage ni au RSA ?

5/5 - (4 votes)

Ne pas avoir à la fois de Revenu de solidarité active (RSA), ni de chômage peut s’avérer difficile pour plusieurs personnes. Pourtant, il s’agit d’une situation qui peut arriver suite à une démission, une interruption conventionnelle, l’arrivée à clause d’un contrat de travail ou divers autres motifs empêchant l’éligibilité aux subventions sociales. Pour s’en sortir face à ses différentes obligations financières en l’absence de ces aides sociales, il existe un certain nombre d’options. Trouvez ci-dessous les différentes solutions à envisager pour pouvoir gérer au mieux la situation d’absence des allocations de chômage et de RSA sans trop de difficulté.

Essayer de trouver un autre emploi

C’est la première des choses à faire lorsque l’on n’a pas de chômage, ni de RSA. Le fait de trouver un nouveau travail permettra de jouir à nouveau du droit à ces différentes aides sociales. C’est donc une option qui peut contribuer à améliorer la situation financière du sujet concerné.

Toutefois, cette solution peut ne pas aboutir si ce dernier n’utilise pas des canaux efficaces dans sa recherche de travail. Le moyen le plus performant pour dénicher un emploi, c’est de s’inscrire sur les plateformes d’offres d’emplois.

Avec ces genres de sites, il est possible de tomber sur un grand nombre d’annonces auxquelles postuler directement. Il y a aussi le recours à des structures d’intérim qui est également une option à ne pas négliger pour trouver du travail sans trop de difficulté.

Lire aussi :  Organisation et missions des Direccte

Il est recommandé de se renseigner sur les différentes subventions à l’emploi qui sont disponibles. Ces aides notamment celles a la formation et à la mobilité pourront faciliter cette recherche.

Faire la demande d’une subvention financière ponctuelle

Lorsque l’on n’a pas de chômage, ni de RSA, on peut également recourir à des aides ponctuelles selon la situation du sujet concerné pour pouvoir joindre les deux bouts. Elles se demandent auprès des Centres Communaux d’Action Sociale, ou les CCAS, les banques à but alimentaire ou les structures caritatives.

Il est également possible de faire une demande d’ASS ou d’Allocation de Solidarité Spécifique pour améliorer sa condition. C’est une subvention attribuée aux individus en cas d’épuisement de leur assurance-chômage.

Son but est de permettre aux demandeurs d’emploi de pouvoir gérer leurs charges courantes. Elle est octroyée par Pôle Emploi. Pour être éligible à cette allocation lorsque l’on n’a pas de chômage, ni de RSA, il faut réunir certaines conditions bien précises. Celles-ci sont les suivantes :

  • Avoir travaillé pendant 5 ans au minimum, ou 3 ans pour les personnes qui ont en dessous de 53 ans,
  • Ne plus pouvoir bénéficier de l’assurance-chômage,
  • Avoir des revenus en dessous d’un plafond donné,
  • Être effectivement à la recherche d’un emploi.

Il est à préciser que le montant de l’allocation de solidarité spécifique est fixé en fonction des revenus du bénéficiaire ainsi que de sa situation personnelle. Toutefois, il y a une somme minimale à verser qui peut être augmentée selon la situation familiale du bénéficiaire, de son nombre d’enfants, et autres.

Lire aussi :  Tout savoir sur l'importance de l'attestation d'emploi

Par ailleurs, l’attribution de cette aide est temporaire, juste le temps que le bénéficiaire se trouve un autre emploi. Ainsi, il faudra continuer à postuler aux offres de travail pour avoir une meilleure condition de vie.

Demander une aide au logement

Lorsque l’on n’a pas de chômage ni de RSA, l’on peut également demander une subvention pour logement. Cette solution est conseillée aux personnes qui ont des difficultés pour le payement de leur loyer.

Cette demande se fait au niveau de la Caisse d’Allocations Familiales (CAF). Le montant de cette subvention dépend des revenus du bénéficiaire, des personnes à charge, etc. Il est essentiel de notifier que toutes ces options proposées ci-dessus peuvent varier selon la situation de chacun.

De ce fait, il est indiqué de se diriger vers les structures compétentes en matière d’aides afin d’obtenir des recommandations qui conviennent parfaitement à sa situation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *